Le Horla

Vendredi 22 MARS 2019 – 10 h & 14 h
Collège Jean XXIII, 10 rue Mgr Heintz, 57950 MONTIGNY-LÈS-METZ

Jeudi 28 MARS 2019 – 9 h 30 h & 14 h
Salle des fêtes, pour les collèges du Pays Haut, 54190 VILLERUPT

Vendredi 10 MAI 2019 – 14 h
Collège La Source, rue Clemenceau, 57360 AMNEVILLE

Séances pour les scolaires

 

« Alors, j’étais somnambule, je vivais, sans le savoir, de cette double vie mystérieuse qui fait douter s’il y a deux êtres en nous, ou si un être étranger, inconnaissable et invisible, anime, par moments, quand notre âme est engourdie, notre corps captif qui obéit à cet autre, comme à nous-mêmes, plus qu’à nous-mêmes. »

Pour cette nouvelle saison, la Compagnie Les Uns Les Unes se lance un nouveau défi : faire (re)découvrir et adapter sur les planches une des plus célèbres nouvelles fantastiques de l’écrivain normand Guy de Maupassant.
Dans son journal intime, le narrateur rapporte ses angoisses et divers troubles. Il sent progressivement, autour de lui, la présence d’un être invisible qu’il nomme le Horla. Il sombre peu à peu dans une forme de folie en cherchant à se délivrer de cet être surnaturel. Le Horla, un être surhumain, le terrasse chaque nuit et boit sa vie. Cette folie le conduira à de nombreuses actions, toutes plus insensées les unes que les autres.
Mais ici, point de surnaturel, pas d’effets spéciaux spectaculaires ni de spectres effrayants. Le narrateur – devenu narratrice – laisse le spectateur pénétrer dans sa tête où se mêlent les souvenirs qui l’ont conduit aux confins de la folie, où se confrontent le monde réel et le monde imaginaire né de ses névroses. Ici, Le Horla devient l’étude réaliste d’un cas clinique qui nous invite à nous interroger sur notre identité propre, et nous renvoie à notre questionnement le plus intime : Qui sommes-nous vraiment ? Qui abritons-nous dans notre for intérieur ?

 

Dossier d’information à télécharger

 
En savoir plus

Une réflexion sur « Le Horla »

  1. Une interprétation magistrale ! Alexia Guidi est littéralement habitée par son rôle : chaque geste, chaque intonation, chaque mimique traduit sa folie à la perfection. Quelle bonne idée d’avoir choisi une narratrice ! L’esprit de Maupassant règne sur scène, permettant à tous de renouer (ou de connaître) cette œuvre phare de la littérature fantastique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.