Archives de catégorie : Théâtre

Rue Molière

D’après Molière.
Adaptation et mise en scène
de Roland Marcuola

A découvrir le dimanche 18 septembre à 18h00
durant les journées du patrimoine
Communauté d’agglomération du Val de Fensch
10 Rue de Wendel, 57700 HAYANGE

Affiche Rue Molière site

On prétend que Molière n’a pas écrit toutes ses pièces. Que Corneille l’aurait un peu aidé ici et là. La Compagnie Les Uns, les Unes est en mesure aujourd’hui de révéler l’exacte vérité. Molière alias Jean-Baptiste Poquelin a effectivement été aidé. Non par Corneille mais par une certaine Scapinetta qu’il a rencontrée dans sa jeunesse. C’est elle qui, suite à un défi qu’elle lui a lancé, lui inspirera certains personnages des pièces qu’il écrira plus tard, et en particulier ses personnages féminins, forts en gueule, véritables précurseurs (précurseuses ?) de ce qui deviendra peut-être quelques siècles plus tard le féminisme…

Avec cette petite anthologie de quelques scènes phares de l’œuvre du « Patron », où le spectateur s’amusera à identifier de quelles pièces elles sont tirées, Roland Marcuola s’est amusé, en essayant de restituer la langue de l’illustre Théâtre, à inventer une histoire aussi vraie… qu’une pièce de Molière…

TYPE : Théâtre tout public dès 12 ans
DUREE : 1 heure

Feu rouge

Venez retrouver des personnages tous plus attachants et truculents les uns et les autres …


Rendez-vous le Vendredi 27 mai 2016 à 20h30
SALLE DES FÊTES , VILLERUPT (54)

« Feu Rouge » a connu un beau succès lors de sa création en 1999, récompensée par le « Masque d’Argent » de la FNCTA en 2000, la Compagnie a décidé de la remettre à l’honneur à l’occasion de son 20ème anniversaire.

Affiche Feu rouge pour site

bandeau feu rouge site

Résumé de la pièce: Une colline avec une cabane plantée là devant un feu de signalisation. Charlène arrive à vélo.
Elle se promène et voudrait bien passer au-delà du feu…
Mais celui reste désespérément rouge.
Gus, qui habite la cabane, lui explique que si le feu ne passe pas au vert c’est que le monde s’arrête ici. Qu’au-delà il n’y a plus rien. Du moins c’est ce qui se dit… Et pas seulement Gus mais aussi les autres personnages qui habitent au pied de la colline et qui semblent persuadés de la véracité de la chose.
Faut-il les croire ? Faut-il se risquer à franchir le feu ? Faut-il en s’arc-boutant sur les lectures de Hans Friedrich Hausser, grand dramaturge dont Charlène est inconditionnelle, en appeler à la raison et balayer d’un revers de manche ces allégations absurdes. Et qui est ce Gus ?

Passera ? Passera pas ? Suspense…